La concertation de 2013


Par Petite Ceinture Info le 19 février 2020

Le protocole-cadre signé en 2006 devant expirer en 2011 puis être renégocié, la Ville de Paris et Réseau Ferré de France (aujourd’hui la SNCF) organisent début 2013 une concertation publique sur l’avenir de la Petite Ceinture. Celle-ci dégage le consensus suivant :

  • la réversibilité des aménagements et le maintien de la continuité du linéaire, pour ne pas hypothéquer l’avenir ferroviaire ;
  • la compatibilité entre les usages, (trains de découverte, création d’équipements, ouverture de promenades, etc.) ;
  • la protection de la biodiversité du site, en concevant des continuités avec l’écosystème urbain ;
  • l’absence de construction sur la plate-forme de la ligne ;
  • la volonté de ne pas banaliser un site atypique, esthétique, riche en patrimoine et chargé d’une forte histoire ferroviaire.

Suite à cette concertation, le protocole est prolongé jusqu’en 2015. La Ville de Paris aménage ensuite deux promenades réversibles :

  • la première, longue de 1,3 km, est ouverte durant l’été 2013 dans le 15e arrondissement ;
  • la seconde, longue d’environ 500 mètres, est ouverte en février 2016 dans le 13e arrondissement.

Article suivant : L’influence de la High Line de New-York.

Résultat de la concertation de début 2013 sur l’avenir de la Petite Ceinture
Les trois gros cercles représentent les trois principaux projets évoqués pour la Petite Ceinture ; à l’intérieur de l’ellipse centrale en pointillé figurent les points de convergence mis en avant lors de la présentation de synthèse du 14 février 2013.
Bilan de la concertation dressé par Res publica