Station Auteuil-Boulogne


Par Petite Ceinture Info le 24 janvier 2010

Plan du quartier de la gare d’Auteuil vers 1910.
Âme, te souvient-il, au fond du paradis,
De la gare d’Auteuil et des trains de jadis
T’amenant chaque jour, venus de La Chapelle ?
Jadis déjà ! Combien pourtant je me rappelle
Mes stations au bas du rapide escalier
Dans l’attente de toi, sans pouvoir oublier
Ta grâce en descendant les marches, mince et leste
Comme un ange le long de l’échelle céleste,
Ton sourire amical ensemble et filial,
Ton serrement de main cordial et loyal,
Ni tes yeux d’innocent, doux mais vifs, clairs et sombres,
Qui m’allaient droit au cœur et pénétraient mes ombres.
Après les premiers mots de bonjour et d’accueil,
Mon vieux bras dans le tien, nous quittions cet Auteuil
Et, sous les arbres pleins d’une gente musique,
Notre entretien était souvent métaphysique.
Ô tes forts arguments, ta foi du charbonnier !
Non sans quelque tendance, ô si franche ! à nier,
Mais si vite quittée au premier pas du doute !
Et puis nous rentrions, plus que lents, par la route
Un peu des écoliers, chez moi, chez nous plutôt,
Y déjeuner de rien, fumailler vite et tôt,
Et dépêcher longtemps une vague besogne.
 
Mon pauvre enfant, ta voix dans le Bois de Boulogne !
 
Paul Verlaine.

Présentation

Cette station fait partie de la ligne des Batignolles à Auteuil, dite « ligne d’Auteuil » et mise en service le 2 mai 1854 par la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest. Comme ses consœurs de la ligne d’Auteuil, elle voit se juxtaposer à son trafic propre le 25 février 1867 celui des trains circulaires de la Petite Ceinture. Cette date est celle de la mise en service de la Petite Ceinture Rive Gauche. Cette superposition de trafics dure jusqu’au 20 décembre 1915. À partir de cette date, la ligne d’Auteuil ne voit à nouveau plus passer que les trains de son propre service, les voyageurs de la Petite Ceinture devant désormais prendre la correspondance aux stations Auteuil et Courcelles-Ceinture. [1]

Le bâtiment des voyageurs d’origine est détruit durant la Commune de Paris.

Vue générale de la gare d’Auteuil.
Une architecture typique de la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest.

Le 2 janvier 1925, la traction vapeur laisse la place à un service électrique assuré par des automotrices qui circulent jusqu’au 6 janvier 1985, afin de laisser la place aux travaux de construction du RER C.

Le bâtiment des voyageurs, les quais et la plate-forme de la voie sont aujourd’hui occupés par un bar-restaurant « tendance ».

Un train de la Petite Ceinture arrive à son terminus en gare d’Auteuil-Boulogne au lendemain de la Première Guerre Mondiale
Deux trains de la ligne d’Auteuil sont garés en attente de départ pour la gare de Paris Saint Lazare. Locomotive n°62. Collection Pérève.
Vue des quais de Ceinture de la gare d’Auteuil.
Un train circulaire de la Petite Ceinture entre en gare d’Auteuil...
Vue du viaduc d’Auteuil depuis les quais de la gare
...et s’apprête à repartir pour la station Point-du-Jour. Le signal mécanique de cantonnement, situé derrière le lampadaire, est baissé, ce qui indique que la voie est libre.
La gare d’Auteuil dans la perspective du viaduc.
Le viaduc d’Auteuil, boulevard Exelmans, à proximité de la station Auteuil-Boulogne.
La gare et la porte d’Auteuil.
Vue du bâtiment voyageurs depuis la place de la porte d’Auteuil.
Dernier train du service circulaire le 22 juillet 1934
Départ d’Auteuil-Boulogne pour Courcelles-Ceinture via l’Est de Paris le 22 juillet 1934 à 21h22. La locomotive 030 T n°28 roule cabine en avant. Cliché Albert Dubois.
Albert Dubois
Plan des installations de la gare d’Auteuil-Boulogne en 1891
Cliquer pour agrandir.

Postes d’aiguillages

Signalisation mécanique annonçant la bifurcation entre la ligne d’Auteuil et la Petite Ceinture Rive Gauche
A la hauteur du 53 boulevard de Montmorency, avec les hôtels particuliers des 59, 61 (actuelle impasse Léa Blain) et 63 boulevard Suchet, ces signaux annoncent la bifurcation entre les voies qui mènent au terminus de la ligne d’Auteuil : la gare d’Auteuil - et les voies qui continuent sur le viaduc d’Auteuil de la Petite Ceinture Rive Gauche. On remarque le lampadaire à gaz Oudry. A droite, le poste d’aiguillage n°28 et à gauche, probablement le poste d’aiguillage n°29. Photographie postée en 1908.
Poste d’aiguillage L (ou n°31) de la gare d’Auteuil-Boulogne vers 1900
Ce poste d’aiguillage commandait les aiguilles de la gare d’Auteuil-Boulogne. Il était situé en contrebas du n°67 du boulevard de Montmorency, où se trouvait le Grenier d’Edmond de Goncourt. A droite, un dénommé Ligonnière.

Aller plus loin

Bibliographie