Plans anciens de la Petite Ceinture


Accueil > Étudier > Histoire de la Petite Ceinture > Plans anciens > Plans anciens de la Petite Ceinture


Par Petite Ceinture Info le 2 janvier 2010

Carte du réseau ferré francilien ouvert au service des voyageurs en 1908
Au centre de l’agglomération figure l’anneau de la Petite Ceinture, complété par celui de la Grande Ceinture en moyenne couronne. Source : almanach Hachette de 1908, rubrique : l’Avocat du voyageur.

Tracé ou profil ?

La Petite Ceinture est représentée de deux manières :

  • Par son tracé,
  • Par son profil.

Le tracé de la Petite Ceinture représente la ligne au sein des espaces géographiques qu’elle traverse. Les plans ou cartes de la Petite Ceinture représentent donc son tracé :

  • Les plans (respectivement cartes) anciens présentent l’intérêt de montrer l’emplacement des stations de la ligne. Il s’agit de plans de Paris isolés ou contenus dans des guides touristiques (comme le Guide Bleu de Paris, le Guide Hachette, le Guide Baedeker). Pour être sûr que le plan soit complet, choisissez un plan postérieur à 1869, année de clôture de la boucle et antérieur à 1934, année de supression du service urbain de voyageurs. Depuis la fin 2009, sont accessibles des plans parcellaires des archives de la Ville de Paris, sur Internet et gratuitement.
  • Les plans (respectivement cartes) actuel(le)s montrent l’emplacement de la ligne, généralement sans signaler l’emplacement des stations subsistantes (sauf celles exploitées par le RER C). Sur certains plans insuffisamment mis à jour, les stations peuvent encore figurer sous forme de carrés noirs.

Le profil de la ligne représente la Petite Ceinture ferroviaire dans sa longueur, incluant les valeurs des pentes, les rayons des courbes, les ouvrages d’art (ponts et tunnels), les installations marchandises et les bâtiments voyageurs subsistants. Il s’agit d’un plan technique réservé à l’exploitation de la ligne, donc aux personnels de RFF et de la SNCF et non accessible au public sans autorisation de l’un de ces établissements.

Sources

À notre connaissance, deux centres d’archives disposent de plans anciens, c’est à dire datant de la seconde moitié du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle :

Certains de ces plans (respectivement cartes) sont reproduit(e)s sous un format réduit dans les ouvrages consacrés à l’histoire de la Petite Ceinture, notamment La Saga de la Petite Ceinture et La Petite Ceinture de Paris. Ils sont consultables à la bibliothèque municipale de Picpus, la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Georges Pompidou et à la Médiathèque de la Villette.

Pour plus de précisions, nous vous conseillons de consulter les sites de ces centres d’archives ainsi que les références bibliographiques contenues dans les ouvrages consacrés à l’histoire de la Petite Ceinture que sont La Saga de la Petite Ceinture et La Petite Ceinture de Paris.

Plans de la Petite Ceinture au temps du service de voyageurs

Notre Association a pu collecter grâce à ses membres ou à des organismes officiels les documents qui suivent. Ils permettent de localiser :

  • La Petite Ceinture,
  • Ses gares de voyageurs (stations ou haltes),
  • Ses embranchements vers des gares de marchandises,
  • Ses raccordements avec les lignes de chemin de fer pénétrantes.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

La Petite Ceinture et ses gares en 1900 (trait gras)
Cliquer pour agrandir. Source : Paul Joanne. Paris en 8 jours. Page XXVII. Collection « Les guides illustrés ». Librairie Hachette, 1921.
Carte du service circulaire du chemin de fer de Petite Ceinture en 1911
En rouge, le tracé du service circulaire urbain de voyageurs et le nom des stations. En hachuré, les tunnels (à l’époque). En noir, le réseau ferré parisien, dont les raccordements entre la Petite Ceinture et les autres lignes de chemin de fer. Source : Livret de la Marche des Trains du Chemin de fer de Petite Ceinture, édition de 1911. (cliquer sur l’image pour l’agrandir).
Plans des voies de la Petite Ceinture au sein du réseau francilien en 1924
Les gares de voyageurs, les gares de marchandises de la Petite Ceinture, les raccordements entre celles-ci et les lignes radiales dans Paris figurent sur cette carte. Source : The Railway Magazine, numéro 329, novembre 1924, Vol. LV, pp. 361-369.
Plan de la Petite Ceinture et de la Grande Ceinture en 1910 faisant apparaître les noms des gares de voyageurs
Plan extrait de la carte de circulation sur les réseaux des Ceintures. Collection Pierre Tullin.

Nomenclature des gares

Nomenclature des gares de la Petite Ceinture en 1914
Chemins de fer de Ceinture de Paris, Lignes de Grande et de Petite Ceinture. Recueil de renseignements divers. Éditeur : Courtier et Cie, Paris. 1914-1915. Collection Pierre Tullin.

Cette nomenclature définit plusieurs types de gares.

Les gares de la ligne d’Auteuil (d’Auteuil-Boulogne à Courcelles-Levallois) sont ouvertes au service complet de la Grande Vitesse à l’exclusion des voitures, chevaux et bestiaux pour les trains du service des voyageurs propres à cette ligne. Ces gares assurent également le service des Pompes Funèbres avec chargement et déchargement des cercueils au passage des trains. Ils sont transportés dans les fourgons de ces trains.

Les stations de la Petite Ceinture, à l’exception des arrêts de Rue d’Avron, d’Est-Ceinture et de Rue Claude Decaen, sont ouvertes au service complet de Grande Vitesse à l’exclusion des voitures, pompes funèbres et animaux. Autrement dit, ces stations assurent le service des bagages et des colis avec chargement et déchargement au passage des trains du service circulaire de voyageurs. Ils sont transportés dans les fourgons de ces trains.

La station de Rue Claude Decaen est ouverte seulement au service des voyageurs, des bagages et des chiens accompagnés et n’est donc pas ouverte au service des colis.

Enfin, la Petite Ceinture comprend deux haltes (Est-Ceinture et Rue d’Avron), qui ne sont ouvertes qu’au service des voyageurs sans bagage ou porteurs de bagages à la main et à celui des chiens accompagnés.

Les gares aux marchandises sont ouvertes au service complet de Petite Vitesse.

Enfin, la gare de Paris-Bestiaux, qui dessert le Marché de la Villette, est ouverte au transport des chevaux et bestiaux, tant au départ qu’à l’arrivée.

Plans des quartiers traversés par la Petite Ceinture vers 1914

Suite à des demandes régulières, nous avons mis en ligne des plans des quartiers traversés par la Petite Ceinture ferroviaire et la ligne d’Auteuil datant d’avant 1919.
Ces plans sont extraits du guide intitulé « Plan de paris en 12 coupures », 6e édition, publié par Hachette et Cie (qui devient la librairie Hachette en 1919).

Plans de la Petite Ceinture depuis la Seconde Guerre Mondiale

On remarque la neutralisation du viaduc d’Auteuil, la mise à voie unique de la section sud, ainsi que les disparitions du raccordement Ouest avec les voies de la gare du Nord et du raccordement avec les voies de la gare Montparnasse.

Plan de la Petite Ceinture en 1959.
Le viaduc d’Auteuil est neutralisée depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Cliquer pour agrandir.

Catégories associées


Patrimoine