Circulation de trains et de vélorails sur la Petite Ceinture


Accueil > Approcher > Situation actuelle de la Petite Ceinture > Circulation de trains et de vélorails sur la Petite Ceinture


Par Petite Ceinture Info le 24 avril 2020

De nombreuses circulation de trains de découverte ont été organisées sur la Petite Ceinture jusqu’en novembre 2003. Ces circulations, attirant un large public, comme le montre le film ci-dessous, étaient organisées par des associations comme la FACS, l’IFC, le COPEF ou l’ASPCRF, en partenariat avec la SNCF. Ce partenariat consistait en l’achat par ces associations à la SNCF d’une prestation commerciale pour chacune des circulations. La SNCF fournissait les horaires et le personnel nécessaires, tandis que les associations géraient la commercialisation des billets. Elles pouvaient également fournir le matériel roulant et l’équipe de conduite, sinon la SNCF les fournissait. Cette organisation reposait sur l’existence d’une exploitation commerciale de la Petite Ceinture par la SNCF. Qu’en est-il aujourd’hui ?

https://youtu.be/XfPIn23L4Lc

La réglementation du STRMTG

Aujourd’hui, en l’absence d’exploitation par un opérateur ferroviaire, la réglementation des chemins de fer touristiques s’applique à la circulation d’un train de découverte sur la Petite Ceinture. Une réglementation similaire s’applique aux vélorails, nommés « cyclo-draisines » dans les documents officiels. C’est le STRMTG (Service Technique des Remontées Mécaniques et des Transports Guidés), organisme public dépendant du Ministère de la Transition écologique et solidaire, qui est chargé de la définition et de l’application de cette réglementation. Pour ce faire, le STRMTG a défini une procédure administrative visant à assurer la bonne sécurité des voyageurs. Cette procédure est accessible sur le site web du STRMTG et nous allons à présent en résumer les grandes lignes.

Les principales étapes de cette procédure sont les suivantes. Le promoteur du projet doit tout d’abord signer une convention de mise à disposition de la ligne avec SNCF Réseau, propriétaire de la Petite Ceinture.

Puis il doit déposer un Dossier de Sécurité en vue de l’obtention de l’autorisation d’exploitation, délivrée par le préfet sur avis du STRMTG. La sécurité des tunnels est un point important. De manière générale, la réglementation du STRMTG est moins stricte que celle s’appliquant à un transport ferroviaire de voyageurs du quotidien comme le RER ou le Métro. Le matériel roulant est également soumis à examen.

Enfin, il faut former le personnel encadrant la circulation des trains aux règles de sécurité à respecter et en informer les passagers. La réglementation du STRMTG fait jouer au promoteur du projet le rôle d’opérateur ferroviaire, certes dans des conditions moins strictes que sur le reste du Réseau Ferré National, mais ce rôle demande des moyens financiers et humains relativement importants.

Par conséquent, il faut que l’exploitation soit viable financièrement, au risque de voir celle-ci disparaître rapidement. Les ventes de places doivent pouvoir permettre de financer les frais de maintenance de la voie et du matériel roulant, les assurances, la communication, etc.

La réglementation du STRMTG pour les vélorails, notamment sur l’état de la voie et la gestion des tunnels, est moins stricte que pour la circulation de trains. Mais la gestion des flux est un point critique pour assurer la viabilité économique de l’entreprise, où il faut réussir faire circuler simultanément un grand nombre de vélorails.

Le cas de la Petite Ceinture

La circulation d’un train de découverte sur la Petite Ceinture présente aujourd’hui plusieurs avantages :

  • Protéger la biodiversité de la Trame Verte que constitue la ligne en préservant son infrastructure, qui est sa raison d’être, son ADN ferroviaire,
  • Participer à l’entretien de cette infrastructure de transport et de son patrimoine ,
  • Permettre au public de franchir les tunnels de la Petite Ceinture, car la réglementation du STRMTG est moins contraignante que celle s’appliquant aux circulations piétonnes ou à vélo,
  • Valoriser l’entretien et les aménagements réalisés par la Ville de Paris ces dernières années,
  • Renforcer l’attrait touristique de Paris.

Sur quelles sections de la Petite Ceinture peut aujourd’hui circuler un train de découverte ou un vélorail ? Notre carte interactive de la situation actuelle de la Petite Ceinture vous fournit déjà de précieuses informations.

Nous avons étudié la question de manière approfondie de notre côté. Si vous souhaitez en discutez avec nous, n’hésitez pas à nous contacter au moyen de notre page de contact.