Films d’après guerre

La Petite Ceinture comme décor de cinéma


Accueil > Consulter > Films sur la Petite Ceinture > Films d’après guerre


Par Petite Ceinture Info le 28 novembre 2009

Voici une sélection de films où la Petite Ceinture apparaît comme décor.

Le Samouraï (1967)

Une scène clé de ce film de Jean-Pierre Melville, sorti en 1967, se situe dans la gare d’Orléans-Ceinture, rebaptisée Masséna.

Alain Delon dans le film Le Samouraï de Jean-Pierre Melville. Au fond, la gare d’Orléans-Ceinture.
On aperçoit les auvents des quais, qui existaient encore à l’époque.
Télécharger (238.2 ko)

Le Train (1964

Le film « Le Train », réalisé en 1964 par John Frankenheimer,, comprend plusieurs scènes tournées dans la gare marchandises de la Glacière-Gentilly.

La passerelle de la place de Rungis (extrait du film Le Train).
La passerelle et le bâtiment d’octroi, devant la place de Rungis.
Télécharger (278.4 ko)
La gare aux marchandises du côté de la place de Rungis (extrait du film Le Train).
Vue des installations de la gare marchandises le long de la rue Brillat Savarin. Au fond, la passerelle qui reliait la place de rungis àla rue des Longues Raies.
Télécharger (263.3 ko)
Un train de marchandises dans la gare de la Glacière-Gentilly (extrait du film Le Train).
Le train au départ dans la gare marchandises.
Télécharger (211.1 ko)

Paris la Belle (1960)

Sur un texte de Jacques Prévert dit par Arletty et une musique de Louis Bessières, un train à vapeur du service circulaire de la Petite Ceinture s’apprête à franchir le canal de l’Ourcq, dans le 19e arrondissement, en direction de l’Est de Paris.

Des images rares, tournées en 1928 et extraites du film « Paris la Belle », sorti en 1960. [1]

https://youtu.be/L9glq9036E4

Notons le contraste à l’époque entre le prestige des grands express européens, évoqués dans le commentaire, et la simplicité des trains du service circulaire de la Petite Ceinture.

Une parisienne (1957)

Cette comédie réalisée par Michel Boisrond et dans laquelle joue Brigitte Bardot, contient une scène tournée à la gare de l’avenue Foch (anciennement gare de l’avenue du Bois de Boulogne). Dans cette scène, un train amène à Paris un prince étranger, dont le rôle est interprété par Charles Boyer, pour une visite officielle. Elle reproduit l’accueil de chefs d’état étrangers qui eurent lieu dans cette gare jusqu’en mai 1956 (visite du Maréchal Tito).

À noter que pour les besoins du tournage, le sens d’arrivée du train est contraire à la réalité, où les trains arrivaient du nord.

https://youtu.be/vyzeFmFrIYc

Des gens sans importance (1955)

Des gens sans importance est un film d’Henri Verneuil réalisé en 1955 et sorti en 1956 (source : Wikipedia). Le personnage joué par Jean Gabin habite près de la Petite Ceinture, rue des Orteaux, dans le 20e arrondissement.

Locomotive à vapeur 050 TQ sur le pont de la rue des Orteaux
Ces locomotives tractaient les trains de jonction entre les gares du Nord et de Lyon. Image extraite du film : Des gens sans importance.
Télécharger (286.1 ko)
Reflet du train sur le pont de la rue des Orteaux, dans la vitre d’un café
Les locomotives à vapeur 050 TQ tractaient également des trains de marchandises, comme sur cette image. Image extraite du film : Des gens sans importance.
Télécharger (220.1 ko)

Les Portes de la Nuit (1946)

Affiche du film « Les portes de la Nuit »
Film réalisé par Marcel Carné (1946).
Télécharger (142.1 ko)

La scène du suicide du personnage de Guy Sénéchal, joué par Serge Reggiani dans le film « Les portes de la Nuit » réalisé par Marcel Carné en 1946, contient des scènes ferroviaires dont certaines ont été tournées dans le quartier de l’Évangile autour de la Petite Ceinture ferroviaire.

L’ouvrage Aux Portes de la Nuit [2], écrit par Marcel Lapierre en 1946, relate le déroulement du tournage de ce film. Il nous explique qu’on voit d’abord dans cette scène des images de la rue de l’Évangile avec les installations de stockage de gaz, puis la passerelle de la rue d’Aubervilliers sur la Petite Ceinture ferroviaire. Puis, lorsque Guy Sénéchal s’engage sur la voie ferrée, les premiers plans ont été tournés sur l’embranchement de l’usine à gaz (aujourd’hui quartier de la gare de Rosa Parks). Les autres plans de cette scène ont été tournés dans les gares aux marchandises de la Chapelle-Charbon, de Drancy et des Batignolles.

Lire la page consacrée à la halte de l’Est-Ceinture pour découvrir un plan et des vues aériennes du quartier de l’Évangile.

Le Forum des Images

Le Forum des Images, situé aux Forum des Halles, à côté de la Place Carrée, possède un fond très riche de films de toutes sortes (fictions, documentaires, actualités), dont plusieurs concernent la Petite Ceinture. Ce fond est consultable par le grand public pour un prix raisonnable (5,50 Euros, 4,50 Euros en tarif réduit, pour trois heures de visionnage). Cet endroit est une mine d’or pour les amoureux de Paris et du cinéma. Tél. : 01 44 76 62 00. Parmi les films concernant la Petite Ceinture, deux présentent un intérêt pour les débats actuels autour de l’avenir de la Petite Ceinture.

La liste complète des films possédés par le Forum des Images ayant pour thème la Petite Ceinture ferroviaire est disponible sur leur site Internet.


[2Marcel Lapierre. Aux portes de la Nuit, le roman d’un film de Marcel Carné, pp 229-235. Collection « initiation au cinéma », La Nouvelle édition, 1946.


Articles sur le même thème


Catégories associées


Histoire